Présentation

Tout comme le paysage de la finance du développement (au sens de l’aide aux pays en développement) en général, celui du financement international de l’environnement et du climat a considérablement évolué au cours des 20 dernières années. A sa création en 1991, le Fonds pour l’environnement mondial doté alors de 1 milliard de dollars, était une des quelques sources de financements internationaux explicitement dédiées à la protection des biens publics mondiaux environnementaux.
 Aujourd’hui, rien que pour la lutte contre le changement climatique, les flux de financement international vers les pays non-OCDE sont de l’ordre de 30 milliards de dollars par an véhiculés par des institutions et des instruments variés. Le groupe X-environnement vous convie à une réunion-débat le 12 février prochain pour aborder plusieurs questions liées à ce nouveau paysage du financement international de la protection de l’environnement : combien de finance internationale pour l’environnement aujourd’hui et demain ? Quels véhicules financiers ? Quel rôle des banques internationales de développement et des systèmes financiers nationaux ? Quel effet d’entrainement de la finance publique sur la finance privée ?

Le débat, préparé et animé par Ophélie Risler, sera précédé des exposés de :

  • M. Frédéric Glanois, chef du bureau ‘Institutions multilatérales de Développement’ à la Direction générale du Trésor du Ministère de l'Economie et des Finances, présentera un panorama de la finance climat et les évolutions attendues à moyen terme.
  • M Alexis Bonnel, Conseiller Environnement-Développement Département des Appuis Transversaux, Agence Française de Développement (AFD) apportera le point de vue d’un praticien de la finance internationale pour l’environnement et le climat. Il évoquera la mise en œuvre concrète de financements internationaux sur le climat dans les pays non-OCDE, et fera un point sur les évolutions actuelles et à venir concernant notamment les outils de financement, le rôle des systèmes financiers nationaux, ou encore les critères d’allocation de ces financements, afin de changer d’échelle dans la mobilisation du secteur privé et promouvoir des impacts davantage transformationnels.
  • Mme Tiphaine Leménager, Agence Française de Développement, présentera la prise en compte du critère biodiversité à l'AFD.

 

Le replay

Pour accéder à cette intervention (réservée aux membres de l'association), merci de vous connecter.

Pour accéder à cette intervention (réservée aux membres de l'association), merci de vous connecter.

Pour accéder à cette intervention (réservée aux membres de l'association), merci de vous connecter.

Pour accéder à cette intervention (réservée aux membres de l'association), merci de vous connecter.