X-Environnement

Environnement et média : un mariage impossible ?

Mars 2008

Dans nos sociétés démocratiques, où le droit de vote n'est pas conditionné au niveau de connaissances de l'électeur, il est un acteur fondamental de l'orientation des choix collectifs qui est souvent oublié dans les débats techniques, dont l'environnement regorge : les media.

En effet, ce sont eux qui ont la charge, dont ils s'acquittent plus ou moins bien selon les points de vue, d'assurer la transmission de l'information d'un petit nombre d'individus, maîtrisant ou non le sujet évoqué, vers la masse de leurs lecteurs, auditeurs ou spectateurs, qui in fine en tiendront compte pour orienter leurs choix de consommation, de métier, de lieu de vie, et bien sûr de représentant politique.

Cette réalité s'applique bien sûr à tout débat environnemental : pour la majorité de nos concitoyens, c'est "dans le journal" qu'ils puiseront l'essentiel - voire la totalité - de l'information dont ils disposent sur les OGM, le nucléaire, le changement climatique, la toxicité des phytosanitaires, le nombre d'années pendant lequel il y pourrait y avoir encore des hydrocarbures en quantité croissante, ou encore sur les buts et les modalités de telle ou telle taxe ou norme destinée à orienter les comportements.

Mieux comprendre l'organisation générale, le recrutement, les moyens, et du coup les contraintes de ces medias, dont Tocqueville avait pronostiqué qu'ils prendraient une place centrale en démocratie, telle est l'ambition du groupe X-Environnement en vous conviant à une réunion-débat, organisée par Jean-Marc Jancovici (81), avec comme invités (par ordre alphabétique) :

François Bourboulon, rédacteur en chef du site Internet du quotidien gratuit Metro

Jean-Michel Carpentier, rédacteur en chef à France 2 (20h du week-end) et producteur d'une émission de type "reportage"

Anne Chaon, journaliste environnement à l'Agence France Presse

Nathalie Fontrel, chef de service à Radio France (France Info-France Inter)

Vincent Giret, directeur adjoint des rédactions de Hachette Filipacchi Presse, après avoir eu la même fonction au Parisien/Aujourd'hui en France

 Imprimer  E-mail