X-Environnement

Quelle ville durable ?

juin 2010 

Les villes, lieux de concentration des êtres humains et de leurs activités, regroupent 72% de la population européenne. Tout le monde s'accorde à dire que leur évolution actuelle ne peut pas durer.

Un des effets les plus visibles est celui de leur étalement : les villes s’étalent en consommant beaucoup d'espace - espaces naturels et terres agricoles - avec des taux bien supérieurs à celui de l'augmentation de leur population. Les déplacements motorisés y augmentent en conséquence et leurs impacts négatifs aussi (CO2, polluants de l'air et de l'eau, bruit, énergie...).

Les mécanismes actuels du foncier et la cherté des transports en voiture lorsqu'il n'y a pas de transports collectifs satisfaisants éloignent certaines personnes des fonctions urbaines centrales, des zones d'emploi, et amplifient les exclusions sociales.

Cet étalement est décrié depuis des années dans de nombreux pays, mais semble à ce jour impossible à maîtriser, malgré les politiques mises en oeuvre.

De façon plus globale, les villes consomment beaucoup de ressources et en produisent peu elles-mêmes (eau, énergie, air, espace, alimentation …). Elles concentrent des pollutions et des nuisances qui impactent la santé des êtres vivants (air, sols, eaux , bruit, déchets, rythmes stressants....).

Certains s'interrogent aussi sur la vulnérabilité des villes au regard des modifications climatiques, de perspectives énergétiques difficiles.....

Comment y vivre bien et ensemble maintenant, sans menacer la vie des générations nouvelles ?

La question urbaine est vaste, car la ville est un système vivant complexe, organisé et entremêlé. Ses acteurs y sont très nombreux et de toutes natures: politiques, économiques, associatifs, travailleurs, habitants....

Cette réunion-débat ne pourra apporter que quelques points de vue sur cette question si large. Elle donnera dans un premier temps un aperçu concret des modes de production de la ville dans le contexte européen, avant d’élargir la réflexion à d’autres échelles et à plus long terme :

Comment fabrique-t-on la ville aujourd’hui en France et en Europe ? Comment la ville « post-Kyoto » est-elle pensée par les professionnels et les décideurs ? La consultation sur le Grand Paris apportera son éclairage. Comment les grands équilibres territoriaux, mis en mouvement par la mondialisation, évoluent, avec quelles conséquences économiques et sociales ?

Se projeter dans l’avenir urbain conduit à inventer, imaginer de nouvelles utopies urbaines en tenant compte de l’impératif environnemental ; quelles villes rêver, ou redouter ?

Le débat, préparé et animé par Marie Jorio (95) et Christine Mesurolle (80),  a été introduit par trois exposés :

  • M. Marc Verdier, architecte urbaniste; enseignant en urbanisme à l'Ecole d'Architecture de Nancy.
  • M. Pierre Veltz (64), socio-économiste, chercheur, ancien directeur de l’école des Ponts, spécialiste de l'organisation des entreprises et des dynamiques territoriales ;
  • M. François Bellanger, sociologue et consultant, animateur du programme de réflexions prospectives transit city, sur la ville et les modes de vie (http://www.transit-city.com/).


Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.?subject=lieu-et-date-réunion-ville-durable">

 Imprimer  E-mail