X-Environnement

Mobilité péri-urbaine

Novembre 2014

Le phénomène de « péri-urbanisation » des villes, c’est-à-dire le déplacement pérenne de populations quittant les zones urbaines pour aller s’implanter dans les zones rurales à la périphérie de la ville, remonte à la fin des années 60. Il s’est traduit par l’apparition de couronnes de moins en moins denses autour des villes-centres, essentiellement dédiées à l’habitat - souvent individuel, mais aussi progressivement investies par des activités tertiaires ou industrielles.

Ce phénomène, qui concerne toute l’Europe et quasiment l’ensemble des pays de l’OCDE, est intimement lié à la diffusion large de l’automobile au cours des « 30 Glorieuses ». L’automobile l’a rendu possible, et l’a de fait largement structuré tant au niveau du bâti que des usages.

Aujourd’hui, l’importance des déplacements automobiles pendulaires qu’il engendre entre centre et périphérie des villes semble atteindre une limite d’acceptabilité : congestion entraînant stress et pertes économiques, pollution, émissions de gaz à effet de serre, bruit, manque d’exercice physique des habitants liés à leur voiture, dépendance énergétique, pouvoir d’achat, etc.

Existe-t-il des alternatives crédibles à « l’autosolisme » pour améliorer les déplacements dans les espaces péri-urbains ? C’est pour alimenter cette réflexion que nos trois intervenants vont apporter leur contribution :

  • André Broto, Directeur de la Stratégie et de la Prospective de Vinci Autoroutes, dressera dans un premier temps un état des lieux de la mobilité péri-urbaine en France : qui se déplace, dans quel but, par quels moyens, sur quelle distance, avec quels impacts environnementaux ? Quelle est la tendance ?
  • Sophie Garrigou, responsable du programme « Véhicule du Futur » au sein de la Direction des Investissements d’Avenir de l’ADEME, exposera quelles nouvelles alternatives techniques ou organisationnelles sont en cours de déploiement, de test, en projet ou au stade de recherche.
  • Hélène Le Téno, manager au sein de Carbone 4, cabinet de conseil spécialisé dans la stratégie carbone, présentera des approches menées au sein des territoires pour comparer les nouvelles alternatives et orienter le choix politique et les investissements. Elle apportera également un éclairage sur la gouvernance en matière de mobilité péri-urbaine.
  • Claude Soulas, de l'Ifsttar, présentera les nouvelles alternatives en matière de systèmes de transports en commun guidés, de vélo et d'intermodalité, avec un éclairage sur les politiques de nos voisins européens en la matière.

Les trois exposés seront suivis d’un débat avec la salle.

 

Pour savoir la date et l'heure de la réunion débat contactez-nous à l'adresse suivante info @ x-environnement.org (en enlevant les espaces qui sont là pour tromper les spameurs informatisés).

 Imprimer  E-mail